VISION DES AUTORITES POLITIQUES POUR LE NIGER DE DEMAIN :

« Devenir un pays émergent, bâti sur une économie dynamique, diversifiée, durable et harmonieusement répartie sur le territoire national, une République moderne, démocratique, citoyenne et bien gouvernée, une nation riche de sa culture et de ses valeurs partagées, une société ouverte sur le monde et attachée au savoir et à l’innovation technologique, indemne de la corruption et de la pauvreté, prospère, équitable et solidaire, respectueuse de l’éthique, unie, en paix et engagée à favoriser l’intégration africaine ».

Nombre total de pages vues

dimanche 21 juillet 2013

Le Centre National de Spécialisation en Elevage (CNS-EL) du PPAAO/WAAPP-Niger

Sur le plan institutionnel, le CNS-EL fait partie du Système National de Recherche Agronomique (SNRA) et est constitué de 4 agences d’exécution à savoir l’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN), la Faculté d’Agronomie, le Centre de Multiplication du Bétail (CMB) et le Laboratoire Central de l’Elevage (LABOCEL). Le CNS-EL  peut nouer des relations avec  d’autres institutions nationales ou internationales, puisqu’il doit évoluer vers un centre d’Excellence régionale en élevage.

Ses principales missions sont :
-          contribuer par la recherche -développement à l’amélioration de la productivité et de la compétitivité du secteur de l’élevage au Niger et en Afrique de l’Ouest ;
-          d’informer et former les différents  acteurs du secteur de l’élevage ;
-          de collaborer avec les institutions régionales et internationales œuvrant dans la recherche dans le domaine de l’élevage ;
-          de partager les résultats de la recherche avec les autres pays de la sous-région
Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du CNS-EL, il est prévu également :
1. La construction du siège et l’extension des laboratoires ainsi que leur équipement ;
2. La réhabilitation des stations (CMB et INRAN) ;
3. L’acquisition d’équipements lourds de laboratoire ;
4. L’acquisition de matériels roulants ;
5. Le renforcement des capacités à travers un programme de formation (40 masters et 34 PH.D) et de mobilité des acteurs ;
6. Les activités de recherche sur la base des projets non compétitifs où 5 technologies doivent être générées.
Le CNSEL est dirigé par un coordonnateur, sous la tutelle de la Direction générale de l’INRAN. Il est structuré en 6 Unités de recherche : une unité de recherche vétérinaire, une unité de recherche en amélioration génétique et reproduction, une unité de recherche en Alimentation animale, une unité socio-économie, une unité de transformation des produits animaux, une  unité de statistique, informatique, Documentation.

L’équipe actuelle du CNS-EL est constituée de 11 personnes de plusieurs spécialités ;
-          1 nutritionniste,
-          1 zootechnicien,
-          1 épidémiologiste,
-          1 pastoraliste,
-          1 vétérinaire,
-          1 agronome,
-          1 hydraulicien,
-          1 agroéconomiste,
-          1 économiste,
-          1 technologue alimentaire,
-          1 statisticien.


Les domaines de recherche du CNS-EL portent (i) l’amélioration génétique avec la caractérisation des races, la Sélection et  le croisement, (ii) l’alimentation  qui englobe les  Cultures fourragères, la Caractérisation et l’aménagement des parcours, et la formulation des rations, (iii) la Santé dont les activités se focaliseront sur  les Maladies infectieuses et les Maladies parasitaires, (iv) la transformation consacrée à la transformation et au conditionnement des produits carnés et laitiers (v) l’économie des filaires avec  l’économie des Chaines de valeur, les Etudes d’adoption des technologies et les Etudes de demande des produits animaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire